Une bonne odeur de forêt au réveillon

Ça y est, il est temps de ressortir votre sapin artificiel de son carton, bien caché entre les guirlandes et toute la panoplie de Noël comme la tradition le veut. Ou si vous êtes comme moi, il vous faudra choisir un créneau dans votre emploi du temps et résister au froid le temps de choisir son colocataire des fêtes de Noël.

Un grand ou un petit cette année ? Quelle espèce ? Pour vous aiguiller dans votre choix, voici quelques informations sur des variétés connues :

Le classique sapin ‘Nordmann’ (pot ou coupé)
Le Nordmann est le sapin idéal pour les fêtes. Il a l’avantage de présenter un feuillage résistant, dense et harmonieux. Ses aiguilles ne piquent pas et peuvent rester plus de 6 semaines sur l’arbre car il est plus résistant à la chaleur que la plupart des sapins. Il conserve sa couleur vert intense et sa brillance pendant plus d’un mois.


Épicéa de Serbie ‘Omorika’ (pot)
Cet épicéa a l’avantage de résister jusqu’à des températures extrêmes (-28°c). Vous me direz que chez vous pour Noël, cette température n’est pas au rendez-vous et heureusement ! Par contre, lorsque vous voudrez replanter cet épicéa de Serbie en extérieur, ce sera bénéfique puisqu’il est connu pour sa résistance. De plus, il exige peu d’entretien et conserve ses épines d'un vert foncé luisant dessus et marqués de deux bandes blanches au-dessous.


Épicéa épincette bleue ‘Pungens Glauca’ (pot)
Aussi connu sous le nom d’épicéa du Colorado, ce sapin, comme son nom l’indique, est originaire d’Amérique du Nord. Il résiste aussi bien à la chaleur que le sapin Nordmann et parfume la pièce d’une agréable odeur de pin.


Épicéa épinette blanche ‘Glauca Conica’ (pot)
Aussi originaire d’Amérique (Dakota du Sud), l’épinette blanche atteindra 1m50 à maturité. Il forme une pyramide conique régulière. Ses aiguilles sont vert clair. Il a une résistance à la chaleur égale à l’épinette bleue.

Conseils spécifiques lorsque vous entreposez un sapin à l’intérieur

Qu’il soit en pot ou coupé, il est important de ne pas mettre le sapin proche d’une source de chaleur (radiateur, cheminée, etc.). Pour mieux conserver ses aiguilles, l’asperger avec de l’eau avant de le décorer pour le réveillon et surtout n'oubliez pas de l'arroser régulièrement.


Clin d’œil écologique
Un sapin en pot tiendra plus longtemps et aura la chance de retourner en terre après les fêtes auprès des siens. À ajouter qu’il capture le dioxyde de carbone (Co2) pour le transformer en oxygène. Un vrai écosystème à la maison ! Concernant le sapin coupé, comme chaque année, les communes les récupèrent et ils termineront leur route au compost.

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux

        

Green P Sàrl
Filiale paysage du groupe Constantin JC
Membre de
l'Association Valaisanne des Paysagistes

 

Entreprise formatrice selon l'OFFP